Libr'Actu, News

Se former au quotidien depuis chez soi

Jeunes & Libres, depuis quelques années soutient ses collaborateurs afin qu’ils se forment régulièrement pour leur permettre d’acquérir de nouvelles compétences. La période de confinement, et le ralentissement de l’activité dans le secteur jeunesse qui en découle, sont l’occasion pour beaucoup de structures d’inciter leurs travailleurs à suivre ou à découvrir les formations en ligne ou e-learning.

Pourquoi encourager les formations ?
De manière générale, la formation pour une entreprise permet avant tout de disposer au sein de l’équipe des compétences nécessaires pour atteindre les objectifs stratégiques. Au sein du secteur jeunesse, ces objectifs sont définis dans le plan quadriennal. Si les OJ ne sont astreintes qu’à une obligation de moyens pour former des CRACS, elles se doivent d’être ambitieuses. En effet, dans monde où chacun est libre de pratiquer les activités qu’ils souhaitent et face à des « concurrents » indirects que sont les secteurs de la culture, du sport ou des loisirs en général, l’offre des OJ doit continuellement s’améliorer.

Pour y arriver, les structures ont besoin de personnel qualifié et motivé. Les collaborateurs ainsi formés à de nouvelles compétences pourront prendre de nouvelles responsabilités. Par notre expérience dans le secteur jeunesse, nous pouvons affirmer que les personnes qui y travaillent n’échappent pas à cette règle. La majorité de celles-ci cherche un moyen de pouvoir prétendre à une évolution de carrière et la formation est l’un deux. L’opportunité de se former devient donc une motivation.

Et cette opportunité en est aussi une pour l’organisation de réaliser de la mobilité interne. Avec de nouvelles compétences, un travailleur déjà au fait des réalités du secteur jeunesse peut occuper un poste libéré ou nouvellement créé et ainsi, la formation devient un outil de fidélisation très efficace des collaborateurs. Nombre de responsables d’OJ savent qu’il peut être long et difficile de recruter des personnes qui n’ont aucune affinité avec la jeunesse. D’autant plus que le désengagement des travailleurs ne doit pas être pris à la légère. Un collaborateur se sent désengagé quand il ne se sent plus en capacité d’assurer les missions qui lui sont confiées. Disposer des ressources en interne permet d’éviter au maximum ce genre de situations.

Et pourquoi les formations en ligne ?

L’évolution technologique alimentée par la révolution numérique nécessite du personnel à la fois en phase avec cette évolution. Car il doit être apte à créer du contenu d’activité pour cette jeunesse qui est née et a grandi dans cet univers digital, et ce, dans le but que les jeunes s’épanouissent et en sécurité. Mais c’est aussi leur rendre service, à eux qui seront tôt ou tard des personnes actives, à appréhender le monde de l’enseignement supérieur et le monde professionnel au sein desquels la révolution digitale est pleinement à l’œuvre.


Nombre de formations en ligne sont en lien avec les métiers du digital. Tout le monde, employeur comme travailleur, ne trouvera pas à première vue la formation qui lui sied le mieux, au milieu des formations Excel, de community manager, de développeur Java, webmarketteur, technique du son et etc. Toutefois, de plus en plus d’organismes de formation proposent des formations en ligne sur des thématiques moins orientées « digitales ». Ainsi les formations en ligne sur la comptabilité, les thérapies alternatives, le sport, l’administration ou encore l’alimentation, pour n’en citer que quelques-uns, se développent à grande vitesse.

Alors que l’on annonce que les mesures de protection contre le Covid-19 vont se prolonger durant encore des mois, la formation en ligne devient plus qu’intéressantes pour les employeurs du secteur jeunesse et leurs travailleurs durant cette longe crise sanitaire. 


Pour l’employeur, elle s’avère être un moyen de suppléer le manque d’activité. Les collaborateurs gardent une activité professionnelle et voient que leur entreprise ne les abandonne pas. Ils gardent un lien précieux avec cette dernière. 


L’extrême majorité des formations délivrent des certificats de réussite de formation. L’employeur peut donc constater que la formation a été pleinement acquise et que le travailleur est solidement formé dans ses nouvelles compétences. 


C’est également pour le travailleur un moyen de réduire le risque de contamination, que ce soit sur le lieu de travail ou dans les transports en commun. La formation en ligne peut se faire partout et en premier lieu, à domicile. Pour les collaborateurs les plus inquiets quant à leur sécurité, c’est un excellent moyen de se rassurer et de profiter des avantages du télétravail. 


La formation est aussi un excellent moyen de jeter un regard sur ce qui se passe dans le monde professionnel, et pas celui que l’on fréquente tous les jours, et d’en tirer des idées qui permettent l’innovation dans son entreprise et dans son travail. Le travailleur peut se réinventer et d’insuffler le changement dans son quotidien.


Où en est-on en Belgique ?
Et nous ne pouvons terminer cet article sans rappeler qu’en Belgique, la part de la population âgée de 25 à 64 ans ayant suivi une formation formelle ou non formelle au cours de l’année écoulée n’est que de 45%¹. Les pouvoirs publics soutiennent la formation en entreprise. Ainsi, selon la loi Peeters du 5 mars 2017 relative au travail faisable et maniable, les employeurs occupant au moins 10 travailleurs sont tenus de leur accorder 5 jours de formation par an.

Tous, employeurs comme travailleurs, n’ont pas encore conscience que l’accès à la formation est une chance pour eux.


¹Chiffres de l’enquête européenne sur la formation et l’apprentissage des adultes réalisée en 2018. 
https://statbel.fgov.be/fr/themes/emploi-formation/formation-et-enseignement/education-des-adultes?fbclid=IwAR07Qe08s_uPooEiemY7CzAVPkeHAsuc0jgkD2vu7Hj3Y1ltqFQR2qIfJs4

Author


Avatar