News

Créer des ponts entre les Organisations de Jeunesse et les écoles

Chaque OJ reconnue a droit à un détaché pédagogique comme le prévoit l’article 66 du décret du 26 mars 2009. Ces détachés pédagogiques, même s’ils n’exercent plus dans le milieu scolaire, restent un lien essentiel entre ces deux secteurs aux finalités proches. Les OJ devraient être des partenaires privilégiés, car elles favorisent des méthodes d’apprentissage différentes de celles pratiquées habituellement à l’école.

Cette approche par les OJ doit s’appréhender comme une complémentarité au système déjà mis en place et non comme un moyen de substitution pour combler une plage horaire ou des jours blancs. Il faut aussi insister pour que ces activités s’inscrivent dans la continuité, car encore une fois, la citoyenneté ne s’apprend pas par cœur, mais se construit et se pratique. Enfin, il est essentiel de créer une sous-commission OJ-Ecole de la Commission Consultative des Organisations de Jeunesse (pour le moment, il s’agit d’un groupe de travail) qui permettrait de formaliser et de travailler sur le long terme les collaborations entre ces deux secteurs.

Actuellement, il n’est possible aux OJ de ne bénéficier que d’un enseignant par détachement pédagogique, qu’il soit à mi-temps ou à temps plein. Selon nous, il devrait être possible de répartir deux mi-temps d’enseignant sur un temps plein avec l’accord des enseignants détachés. Ainsi, le détaché garderait un pied dans chaque secteur et permettrait de construire des partenariats pérennes et enrichissants pour les deux secteurs. Jeunes & Libres rappelle également l’importance de l’application totale de l’article 66 du décret afin que chaque OJ nouvellement reconnue puisse bénéficier d’un détaché pédagogique.

Author


Avatar